No 2

Moriaud, Pierre

naissance 1.1.1845 à Carouge (GE), décès 22.9.1914 à Genève, sans confession, de Carouge. Fils de Benoît, gypsier, et d'Eugénie Dupont. ∞ 1867 Elisabeth Bravaix, fille d'Adolphe-Casimir, bijoutier, Française. Etudes de droit à l'académie de Genève (1862-1866), brevet d'avocat en 1866. Juge suppléant au tribunal civil de première instance (1876-1881). Député radical au Grand Conseil genevois (1874-1878, 1882-1890, 1894-1910, président en 1892, 1898 et 1901), conseiller aux Etats (1876-1878, 1884-1890), conseiller national (1881-1884) et conseiller municipal (législatif) de Plainpalais (auj. comm. Genève, 1902-1910). M. représenta avec Alexandre Gavard, Georges Favon et Adrien Lachenal la tendance radicale-libérale genevoise, opposée dès 1887 aux radicaux-nationaux d'Antoine Carteret. Chef du courant antisocialiste de son parti. Membre de la commission de surveillance de la Caisse hypothécaire de Genève (1881, 1887-1911). Avocat renommé, il défendit notamment Luigi Luccheni, le meurtrier de l'impératrice Elisabeth d'Autriche. Membre de la loge Cordialité. Zofingien.


Bibliographie
– Gruner, L'Assemblée, 1, 957-958
Livre du Recteur, 4, 593

Auteur(e): Jean de Senarclens