23/01/2006 | communication | PDF | imprimer | 

Dittingen

Comm. BL, distr. de Laufon, village allongé dans un vallon latéral de la Birse, près de Laufon, à l'écart du trafic. Av. 1300 Tittingen. 151 hab. en 1771, 326 en 1850, 356 en 1900, 557 en 1950, 709 en 1970, 686 en 2000. Carrière de pierre exploitée à l'époque romaine. D. releva dès 1462 du prince-évêque de Bâle (bailliage de Zwingen), fit partie de la République rauracienne (1792-1793), dépendit de la France (1793-1814) et du gouverneur général des Alliés (1814-1815), passa en 1815 au canton de Berne et en 1994 à Bâle-Campagne. L'église Saint-Nicolas est antérieure à 1400 (chœur et clocher de 1506). Le culte réformé fut en vigueur de 1529 à 1580. D. abrita au XVIe s. des nonnes du couvent d'Engental près de Muttenz, supprimé en 1534. La paroisse, détachée de celle de Saint-Martin de Laufon, fut érigée en 1802, mais réunie à Blauen de 1874 à 1935. Les champs assolés occupaient une croupe (le Dittingerfeld) au-dessus du village, lequel possédait aux XVIIIe et XIXe s. une colonie de Tauner et pratiquait la clouterie et l'industrie textile à domicile. On exploite encore une partie des carrières de pierre du Schachental, qui connurent leur apogée de 1880 à 1910. La papeterie de Laufon (1928) occupe le site de la cimenterie de D. (1892-1913), sur la Birse. Commune d'ouvriers et d'employés, dont beaucoup travaillent à l'extérieur (plus des deux tiers en 2000), D. a connu dès 1970 une forte extension des zones bâties.


Bibliographie
– P. Lachat, Geschichte der Pfarrei Dittingen, 1970

Auteur(e): Daniel Hagmann / PM