16/08/2007 | communication | PDF | imprimer | 

Brislach

Comm. BL, distr. de Laufon. Village-rue à l'est de la Lüssel (affluent de la Birse), sur la route du Passwang. 1144 Brislacho. 205 hab. en 1630, 375 en 1771, 442 en 1850, 424 en 1900, 615 en 1950, 1062 en 1990, 1392 en 2000. Pendentifs en coquillage du Paléolithique final dans la grotte de Kohler (Kaltbrunnental). Tour de garde romaine au Lischtelgupf. Thüring de B. (milieu du XIIe s.) est le représentant le plus ancien de la famille de Ramstein. B. passa sous la souveraineté du prince évêque de Bâle, avec le bailliage de Zwingen (1462), fit partie de la République rauracienne (1792-1793), tomba sous la domination française (1793-1814), releva de l'administration du gouverneur général désigné par les Alliés (1814-1815), fut attribué au canton de Berne (1815), échut enfin au canton de Bâle-Campagne (1994). Rattaché d'abord à la paroisse de Rohr, protestant de 1529 à 1580, B. fut érigé en paroisse en 1803 (construction de l'église Saint-Pierre), mais fut réuni à celle de Wahlen de 1874 à 1935. Le village pratiquait l'assolement. Un moulin est attesté en 1615, une scierie au XVIIe s. La taille de la pierre connut son apogée entre 1880 et 1910 (liaison ferroviaire avec Zwingen pour le transport des marchandises). Depuis les années 1950, B. se développe en une commune résidentielle, avec quelques activités industrielles.


Bibliographie
Brislach, 1991

Auteur(e): Daniel Hagmann / FS