03/10/2006 | communication | PDF | imprimer | 
No 2

Jäger, Gottlieb

naissance 28.12.1805 à Aarau,décès 25.4.1891 à Brugg, prot., de Brugg. Fils de Samuel, greffier du tribunal de district. ∞ 1837 Sophie Siebenmann, fille de Johann Georg, commerçant. Etudes de droit à Bâle, Iéna et Heidelberg dès 1825, notaire (1829), avocat (1831). Secrétaire du gouvernement (1832-1833), voyage en Amérique (1833-1836), puis avocat à Brugg. Président de Brugg (1838-1858). Député au Grand Conseil (1832-1834 et 1837-1862) et à la Constituante argoviens (1849-1852). Membre de la commission révisant la Constitution fédérale en 1848, conseiller national (1848-1851, 1854-1866, président 1864-1865). Suppléant au Tribunal fédéral (1849-1856, 1874-1880), juge fédéral à temps partiel (1856-1874, président 1860). En 1845, J. dirigea les négociations pour payer la rançon des francs-tireurs prisonniers du gouvernement lucernois en 1845. D'abord situé à la gauche du radicalisme, J. se rallia ensuite au courant plus modéré du parti. Il était considéré comme l'un des juristes les plus éminents de Suisse.


Bibliographie
– Gruner, L'Assemblée, 1, 655

Auteur(e): Stefan Holenstein / EVU