Oppligen

Comm. BE, distr. de Konolfingen, rive droite de l'Aar, située dans la partie inférieure du Kiesental et du Rotachental, comprenant le village d'O. et le hameau de Rotache. 1234 Oppelingen. 219 hab. en 1764, 504 en 1850, 433 en 1900, 453 en 1950 et 590 en 2000. Rempart de terre de l'âge du Bronze sur l'Oppligerbergli, monnaies romaines dans la forêt du Hasli, tombes alignées (avec armes) du haut Moyen Age dans la gravière du château de Kiesen. Depuis le XIIIes. au moins, la seigneurie foncière et justicière appartenait au chapitre d'Interlaken (témoignage en 1336 des villageois en faveur de celui-ci). Après la sécularisation du couvent en 1528, elle passa à l'intendance (Schaffnerei) d'Interlaken. Vu que la forêt du Hasli, au-delà de la Rotache, déjà disputée en 1494, faisait partie du bailliage de Thoune, Berne attribua la basse justice à la juridiction de Steffisburg en 1601; mais, la même année encore, à la demande des habitants, il les rattacha à la juridiction d'Oberwichtrach, étant donné qu'O. en dépendait déjà au spirituel (O. relève encore de la paroisse de Wichtrach au début du XXIe s.). La chapelle située sur l'Oppligerbergli, mentionnée en 1250, fut désertée après 1528. Cette commune agricole et artisanale, exploitant une gravière, entra après 1970 dans la zone d'influence de la région de Berne; 76% de ses habitants travaillaient à l'extérieur en 2000.


Bibliographie
– H. Daepp, 800 Jahre Kampf um einen Bauernwald, 1950
– E. Daepp, Bauinventar der Gemeinde Oppligen, 1993

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / RHD