18/11/2010 | communication | PDF | imprimer

Oberwichtrach

Ancienne comm. BE, distr. de Konolfingen, ayant fusionné en 2004 avec Niederwichtrach pour former la comm. de Wichtrach. Située sur la rive droite de l'Aar, elle comprenait le village d'O., le long de la route cantonale Berne-Thoune, les quartiers de la gare et de Stockeren, ainsi que les hameaux d'Oberwil et Niederwil. 1180 Wichtracho. 217 hab. en 1764, 562 en 1850, 650 en 1900, 895 en 1950, 1664 en 1980, 2377 en 2000. Tumulus hallstattien dans la forêt de Mauracher, grande villa romaine avec nécropole près de l'église. Au Moyen Age, les abbayes de Fraubrunnen, Frienisberg et Interlaken avaient des terres à O., tout comme celle d'Einsiedeln, qui y détenait en 1266 des droits de justice et le patronage. La seigneurie faisait partie de la juridiction kybourgeoise de Konolfingen, passée à Berne en 1406. En 1527, peu avant la Réforme, l'abbaye offrit ses possessions d'O. à l'ancien seigneur de Niederwichtrach, Sebastian von Stein, resté adepte de l'ancienne foi, mais Berne les lui confisqua, contre dédommagement. Désormais, la seigneurie d'O., englobant Häutlingen et depuis 1601 Oppligen, fut administrée par le banneret de Berne ayant en charge la juridiction de Konolfingen. Le village pratiquait l'assolement obligatoire. Il limita en 1591 l'usage des communaux par les Tauner qui y séjournaient; la communauté se donna un statut en 1595. L'église Saint-Maurice, mentionnée en 1180, formait le centre de la paroisse de Wichtrach. L'édifice actuel date de 1745. En 1798, O. fut rattaché au district de Steffisburg et en 1803 au bailliage, puis district, de Konolfingen. Dès le XVIe s., afin de contenir les débordements de l'Aar qui ravageaient les communaux, des barrages furent construits, en collaboration avec les villages voisins. Après la correction de l'Aar (1825-1827), O. et Niederwichtrach se partagèrent les terres (jusqu'alors inondables) de la plaine et les mirent en culture. En 1823, la commune absorba le hameau de Wil-Drittel. En 1833, fut construit, sur l'Aar, le pont du Thalgut. La ligne de chemins de fer Berne-Thoune (gare en 1859) eut peu d'influence sur la croissance de la commune. Après 1900, O. dépassa progressivement Niederwichtrach. L'augmentation rapide de la population, à partir de 1960, entraîna l'émergence de nouveaux quartiers, dans la plaine et autour du village. Des zones artisanales se créèrent près de la gare (matériaux de construction, ressorts en acier, menuiserie-charpenterie) et le long de l'autoroute (service d'entretien). En 2000, 78% de la population active travaillaient à l'extérieur. Un syndicat de communes gère l'école secondaire, qui existe depuis 1907.


Bibliographie
Oberwichtrach - gestern und heute, 1991
– C. Rümelin, Bauinventar der Gemeinde Oberwichtrach, Amtsbezirk Konolfingen, 1993

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / OME