• <b>Ernst Nobs</b><br><I>L'escalier</I>, tel est le titre de la caricature parue dans le <I>Nebelspalter</I> du 30 décembre 1943, dessinée par  Gregor Rabinovitch (Bibliothèque nationale suisse). Parue quelques jours après l'élection de Nobs au Conseil fédéral, la caricature résume la vie du politicien qui porte sur le dos ses publications. La première marche rappelle qu'il avait été rédacteur du <I>Volksrecht</I>, les suivantes décrivent ses fonctions politiques: conseiller national, conseiller d'Etat, puis président de la ville de Zurich dès 1942.

No 1

Nobs, Ernst

naissance 14.7.1886 à Seedorf (BE), décès 13.3.1957 à Meilen, prot., de Seedorf, Zurich et Grindelwald (bourgeois d'honneur, 1944). Fils de Jakob, tailleur, et d'Anna Bernet, ouvrière en horlogerie. ∞ 1) 1907 Anna Leist, fille de Johannes, instituteur, 2) 1949 Rose Fröhlich, secrétaire, fille adoptive de Heinrich, compositeur typographe. Enfance à Grindelwald, dans un milieu modeste. Ecole normale à Hofwil et Berne (1902-1906). Instituteur à Wynau et Ostermundigen (1906-1912). Membre du comité directeur du PS cantonal bernois (1911-1912). Rédacteur de journaux socialistes à Lucerne et Saint-Gall (1912-1915), puis au Volksrecht de Zurich (1915-1935). Cofondateur et rédacteur de la Rote Revue (1921). Membre du Grand Conseil de ville de Zurich (1916-1919 et 1920-1933, président en 1931-1932). Président du PS de la ville de Zurich (1916-1918 et 1919-1923), membre de la direction du PS suisse (1917-1919). Conseiller national (1919-1943), membre du Conseil d'Etat zurichois (Intérieur et Justice de 1935 à 1938, Economie publique de 1938 à 1942), président de la ville de Zurich (1942-1943). Conseiller fédéral (chef du Département des finances et des douanes 1944-1951), président de la Confédération en 1949. Membre du CICR (1952-1957), président du comité d'administration du fonds de compensation de l'AVS.

<b>Ernst Nobs</b><br><I>L'escalier</I>, tel est le titre de la caricature parue dans le <I>Nebelspalter</I> du 30 décembre 1943, dessinée par  Gregor Rabinovitch (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>Parue quelques jours après l'élection de Nobs au Conseil fédéral, la caricature résume la vie du politicien qui porte sur le dos ses publications. La première marche rappelle qu'il avait été rédacteur du <I>Volksrecht</I>, les suivantes décrivent ses fonctions politiques: conseiller national, conseiller d'Etat, puis président de la ville de Zurich dès 1942.<BR/>
L'escalier, tel est le titre de la caricature parue dans le Nebelspalter du 30 décembre 1943, dessinée par Gregor Rabinovitch (Bibliothèque nationale suisse).
(...)

N. incarne parfaitement le chemin parcouru par le socialisme, de l'opposition aux responsabilités gouvernementales. Représentant de la gauche dure pendant et juste après la Première Guerre mondiale, il critiqua vivement l'interruption de la grève générale de 1918. Mais ensuite, sur fond de crise et de menace nazie, il refusa le communisme, se distança des principes de la lutte des classes, adopta une position réformiste et se déclara en faveur de la défense nationale. Dans son livre Rénovation helvétique (1943, trad. franç. 1944), il exposa ses idées sur l'évolution de la Suisse vers la social-démocratie. Le 15 décembre 1943, N. fut le premier socialiste élu au Conseil fédéral. Il y défendit une réforme des finances, qui échoua face à l'opposition conjuguée des partis bourgeois et de la gauche (1950).


Fonds d'archives
– Fonds, AFS et Sozarch, arch. du PS suisse
Bibliographie
– Altermatt, Conseil fédéral, 427-430
– T. Kästli, Ernst Nobs, vom Bürgerschreck zum Bundesrat, 1995

Auteur(e): Markus Bürgi / VW