Niederhünigen

Comm. BE, distr. de Konolfingen, située sur le flanc du Kurzenberg et comprenant le village de N., un habitat dispersé à Holz et une partie du Kiesental. 1148 Huningen inferior. 315 hab. en 1764, 635 en 1850, 484 en 1900, 570 en 1950, 614 en 2000. Au Moyen Age, les villages de N. et de Freimettigen, le moulin de Stalden et le domaine de Dessikofen formaient la seigneurie de Hünigen dans la juridiction de Konolfingen. Détenue à l'origine par les Senn de Münsingen, ministériaux des Kibourg, elle passa à des bourgeois de Berne, notamment aux Bokess de Thoune (1380/1393-1421) et aux Scharnachtal (1501-1588). En 1554, après l'incendie du château à douves qui se dressait à l'entrée du village, on construisit à Stalden, non loin du moulin, le château de Hünigen. La famille patricienne bernoise May détint la seigneurie de 1588 à 1798 et conserva le château jusqu'en 1922. Au spirituel, N. releva de la paroisse de Münsingen ("quartier" de Tägertschi), puis de celle de Stalden (par la suite, Konolfingen) lorsque celle-ci fut érigée en 1911. Des conflits au sujet de la pâture du marais entre les villageois et le seigneur (1415 et 1531) aboutirent à son partage; il fut asséché dans les années 1845 à 1855. Les droits d'usage de la forêt domaniale du Toppwald furent fixés en 1544. Une commune scolaire a été formée avec Stalden en 1904. N. a conservé son caractère agricole jusqu'au XXIe s.


Bibliographie
– H. Balmer, Aus der Geschichte des Schlosses Hünigen, 1977
– S. Brenner, Bauinventar der Gemeinde Niederhünigen, 1992

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / VW