No 3

Planta, Alfred von (Reichenau)

naissance 1.4.1857 au château de Reichenau (comm. Tamins), décès 2.3.1922 à Davos, prot., de Samedan, Tamins et Coire. Fils d'Adolf ( -> 1). ∞ Ida von Waldkirch, fille d'Arnold, juriste. Ecole privée, maturité à Coire, études de droit à Fribourg-en-Brisgau, Lausanne, Heidelberg, Leipzig et Zurich, doctorat en 1883. Secrétaire de légation à Vienne (1884-1885), puis avocat à Reichenau. Juge de cercle (1885-1895) et de district (1886-1896). Député du cercle de Trin au Grand Conseil grison (1889-1903, président en 1893 et 1897). Membre du Conseil national (1896-1914, président en 1914), président du groupe libéral-démocratique. Ministre de Suisse à Rome (1915-1918) et à Berlin (1919-1922). Fédéraliste convaincu, P. milita pour la construction des chemins de fer rhétiques et plaida en 1913 pour un refus de la convention du Gothard. Spécialiste influent de l'économie des eaux et de la politique énergétique, il soutint la construction d'équipements hydroélectriques aux Grisons grâce à des capitaux privés et fut l'un des fondateurs de la centrale électrique de Thusis. On lui attribua une part de responsabilité dans la crise des Forces motrices grisonnes en 1923. Comme Theophil von Sprecher, futur chef de l'état-major général, P. fit partie des fédéraux-démocrates grisons et, dès 1903, du parti supraconfessionnel conservateur démocrate. Il siégea aux conseils d'administration de la Compagnie de l'Union-Suisse (1889-1901) et des Chemins de fer rhétiques (1897-1915, président dès 1905), il présida la centrale électrique de Brusio (1905-1915) et détint de nombreux mandats dans le domaine des banques, des assurances et du tourisme.


Bibliographie
– Gruner, L'Assemblée, 1, 603, 622-623
Bedeutende Bündner aus fünf Jahrhunderten, 2, 1970, 276-279

Auteur(e): Jürg Simonett / DVU