No 1

Gengel, Florian

naissance 27.6.1834 à Churwalden, décès 4.2.1905 à Coire, prot., de Churwalden. Fils de Cyprian, lieutenant-colonel, avocat et politicien. ∞ Anna Giger, fille de Friedrich, de Gontenschwil. Ecole cantonale de Coire, puis études de droit, économie politique et littérature à Zurich, Tübingen et Munich. Avocat puis juge de paix à Coire, G. fut rédacteur du Der Liberale Alpenbote et, de 1861 à 1867, du Bund de Berne. En 1868, il fonda le journal radical Der Freie Rhätier. Propriétaire d'imprimeries à Coire et Saint-Moritz et de l'hôtel Hof Sankt Moritz. Secrétaire général de la Société suisse des hôteliers. Dans les années 1890, il connut des problèmes financiers. Membre du Conseil de ville (législatif) de Coire, député au Grand Conseil grison (1869-1883, 1885-1889 et 1891-1893), juge cantonal (1870-1872) et conseiller aux Etats (1874-1879, président en 1878-1879). Politicien sensible aux questions ferroviaires, touristiques et scolaires, G. appartint dans les années 1870-1880 au cercle dirigeant du radicalisme grison et milita notamment pour une révision de la Constitution et pour la démocratie directe. Vers 1880, il rejoignit l'aile libérale de son parti.


Oeuvres
Zur schweizerischen Reformbewegung. Die Selbstregierung des Volkes, 1868
Bibliographie
– Gruner, L'Assemblée, 1, 615-616
– Metz, Graubünden, 2, 183-185, 228-230, 449-451, 460-462

Auteur(e): Jürg Simonett / WW