07/10/2010 | communication | PDF | imprimer

Aeschlen

Comm. BE, distr. de Konolfingen, comprenant des fermes isolées et des hameaux (entre autres Bareichten, Bittmoos); un noyau villageois est en train de se former. A. fait partie de la paroisse d'Oberdiessbach. 1303 Eschlon. 204 hab. en 1764, 455 en 1850, 348 en 1900, 321 en 1950, 244 en 1970, 317 en 2000. Mentionné en 1218, le château fort aujourd'hui en ruine de Diessenberg, au nord de la Falkenfluh, était le centre d'une seigneurie, appelée plus tard seigneurie de Diessbach, dont A. relevait pour la basse justice, la haute justice étant réservée à Konolfingen. Des couvents tels qu'Interlaken et Fraubrunnen possédaient des terres à A. Les paysans d'A. imposèrent en 1592 un partage des communaux aux villages voisins. Passage précoce à l'agriculture mixte; fromagerie sur l'Aeschlenalp. L'ouverture d'une ligne postale vers Oberdiessbach en 1884, puis le développement du trafic privé, permirent aux habitants de trouver des emplois à l'extérieur. Dans la commune, l'agriculture occupait encore 48% de la population active en 1990.


Bibliographie
Chronik der Gemeinden des Kantons Bern, 1, 1951
Aeschlen-Brattig, 1973-1974
– R. Hug, Bauinventar der Gemeinde Aeschlen, 1999

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / WW