Sénégal

 © 2007 DHS et Kohli cartographie, Berne.
© 2018 DHS

Au moment de l'ouverture en 1928 d'un consulat de Suisse à Dakar, le nombre des Suisses au S. s'élève à une centaine de personnes, le plus souvent employés de commerce, commerçants, planteurs, représentants. Ils étaient plus de 200 dès les années 1950, installés principalement à Dakar. Par la suite, les professions évoluent: coopérants, missionnaires, représentants de firmes suisses ou étrangères, des banques, des bureaux d'ingénierie, personnes engagées dans l'alimentation industrielle, le secteur hôtelier ou touristique. Après avoir reconnu le 20 juin 1960 la Fédération du Mali, rapidement dissoute par le retrait du S., le Conseil fédéral reconnaît l'indépendance du S. le 19 septembre 1960, puis noue des relations diplomatiques et ouvre une ambassade en 1961. En 1962, un accord de commerce, de protection des investissements et de coopération technique est signé sur le modèle de ceux qui sont conclus avec d'autres Etats africains, mais les milieux financiers suisses restent d'abord réservés et les échanges commerciaux relativement limités (d'une part cacao, arachides, poissons et crustacés, d'autre part machines, montres ou produits chimiques). Au cours des années 1970, la présence économique de la Suisse au S. se renforce grâce à des participations à des travaux publics et à l'ouverture d'une usine de lait condensé (Nestlé en 1974) et d'une brasserie (Sibra-Holding en 1975). Le Conseil fédéral approuve un crédit mixte en 1980, puis dès 1981 des mesures de soutien financier (rééchelonnement des dettes, aide à la balance des paiements, cofinancement de crédits multilatéraux) au programme d' "ajustement structurel". Dès 1962, le S. bénéficie de la coopération suisse au développement (bourses, appui à l'enseignement rural, experts techniques) et d'une aide humanitaire aux victimes de la sécheresse au Sahel. En 2010, la Direction du développement et de la coopération s'est toutefois désengagée du S. En 2009, on comptait 329 Suisses au S. (dont 166 doubles nationaux) et 1061 Sénégalais en Suisse.


Fonds d'archives
– Documentation du DFAE

Auteur(e): Marc Perrenoud