Zambie

 © 2007 DHS et Kohli cartographie, Berne.
© 2017 DHS

Divers royaumes ont existé sur le territoire de l'actuelle Z., avant le début, vers 1890, de l'occupation des terres au nord du fleuve Zambèse par la British South Africa Company, fondée par Cecil Rhodes. Sous le nom de Rhodésie du Nord, elles deviennent un protectorat britannique en 1911, puis une colonie en 1924. De 1953 à 1963, la Rhodésie du Nord forme la Fédération d'Afrique centrale, avec la Rhodésie du Sud (auj. Zimbabwe) et le Nyassaland (auj. Malawi). Elle accède à l'indépendance le 25 octobre 1964, prenant le nom de Z. Des protestants romands travaillent pour la Mission de Paris active dans l'est de la Z. dès 1885. En 1948, ils forment la majorité des 45 Suisses vivant en Rhodésie du Nord et immatriculés au consulat de Johannesburg. Par la suite, des compatriotes viennent s'installer dans le bassin minier du nord du pays. Le Conseil fédéral reconnaît immédiatement le nouvel Etat, établit des relations diplomatiques dès 1966 et ouvre un consulat en 1969. Le nombre des Suisses immatriculés est de 123 en 1964, 198 en 1972, 90 en 1988 et 99 en 2010, actifs dans l'agriculture, les mines, l'industrie du ciment, le commerce du verre et les produits en bois. Les échanges économiques sont peu importants: en 2011 les importations (cuivre et autres minerais) s'élevaient à 200 000 francs et les exportations (montres, pompes, appareils, médicaments, produits chimiques) à 8,7 millions. Ils sont entravés par les problèmes de l'Afrique australe (notamment l'interdiction d'exportation de matériel de guerre en 1969). Dès 1966, la Confédération accorde, en collaboration avec le Département missionnaire romand, une aide à la formation scolaire (écoles et bourses). Des projets d'aide alimentaire et de rénovation des chemins de fer sont réalisés dans des cadres bilatéraux et multilatéraux (avec des organisations de l'ONU et la Banque africaine de développement). La Suisse signe avec la Z. quatre accords de rééchelonnement de dettes zambiennes (40,6 millions de francs de 1983 à 1991) et soutient la balance des paiements (1985-1987) dans le cadre d'un programme de restructuration de l'agriculture convenu avec la Banque mondiale.


Fonds d'archives
– Documentation du DFAE
Bibliographie
– F. Noyer, «Pour le salut des païens et des Neuchâtelois», in Vers d'autres continents: voyageurs neuchâtelois outre-mer au XIXe s., 2006, 183-212

Auteur(e): Marc Perrenoud