Schwanden bei Brienz

Comm. BE, distr. d'Interlaken, arrondissement administratif d'Interlaken-Oberhasli, sur la pente méridionale du Brienzergrat et du Brienzer Rothorn, comprenant les quartiers d'Oberschwanden, Unterschwanden et Glyssen, ainsi que des alpages et des forêts. 1374 Swanden. 139 hab. en 1764, 240 en 1850, 326 en 1900, 363 en 1950, 605 en 2000. Autrefois partie de la seigneurie de Ringgenberg, S. fut un fief masculin des seigneurs de Kien qui l'inféodèrent en 1374 avec la haute et la basse justice aux Scharnachtal, bourgeois de Berne. Ceux-ci le vendirent en 1568 à Berne qui le rattacha à la basse juridiction de Brienz dans le bailliage d'Interlaken. Au spirituel, S. a toujours relevé de la paroisse de Brienz. Au XIXe s., l'élevage et l'économie alpestre furent complétés par l'artisanat du bois, en particulier la sculpture, le travail au tour et la menuiserie, qui perdurent encore, de même qu'une fabrique d'archets de violon. L'agriculture représente surtout une activité annexe. La population active travaille essentiellement à l'extérieur, notamment au Musée suisse de l'habitat rural de Ballenberg ou dans les entreprises fédérales à Interlaken. Au XIXe s., les déforestations en zone alpine furent la cause de dévastations par les torrents du Schwanderbach et du Lammbach. La commune fut reboisée dans les années 1890 avec des aides fédérale et cantonale. Les travaux d'endiguement construits à l'époque sont placés, au début du XXIe s., sous la responsabilité du canton.


Bibliographie
– G. Ritschard, Ringgenberg + Goldswil, 1990
– E. Wetli, Bauinventar der Gemeinde Schwanden bei Brienz, 2008

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / FP