Niger

  () © 2012 DHS et Kohli cartographie, Berne.<br>
© 2018 DHS

Les relations de la Suisse avec la colonie française sont très réduites: en 1940, on compte moins d'une dizaine de Suisses inscrits au consulat de Dakar. Le Conseil fédéral reconnaît le N. le 3 août 1960 et établit des relations diplomatiques dès 1961. Les Suisses au N. étant surtout des experts de la coopération bilatérale et multilatérale, des missionnaires et des hommes d'affaires, leur nombre ne dépasse pas la centaine. Dépendant de l'ambassade à Abidjan, une agence consulaire ouverte en 1973 est remplacée dès 1977 par le Bureau de coordination de l'aide suisse au développement à Niamey. Dès 1962, un accord de commerce, d'investissements et de coopération technique est signé, puis en 1963, un traité de conciliation, de règlement judiciaire et d'arbitrage. Dépourvu de port et de richesses naturelles, le N. ne peut guère développer d'échanges économiques avec la Suisse. Dès la fin des années 1960, le N. figure parmi les "pays de concentration" de l'aide publique au développement. En collaboration avec des organisations privées et internationales, les activités d'aide se déploient dans des domaines tels que la gestion des ressources naturelles, les forages hydrauliques, la culture maraîchère, le reboisement contre la désertification, l'alphabétisation des adultes et les bourses d'études.


Fonds d'archives
– Documentation du DFAE
Bibliographie
– D. Dériaz, Rivage du désert, 1988

Auteur(e): Marc Perrenoud