Lesotho

 © 2004 DHS et Kohli cartographie, Berne.
© 2018 DHS

Dès 1860, des Suisses travaillent au Basutoland au service de la Société des missions évangéliques de Paris. Des missionnaires catholiques s'y installent ensuite et favorisent aussi l'alphabétisation et la formation. Le nombre de Suisses passe d'une trentaine dans les années 1930 à plus d'une centaine dans les années 1980, pour tomber à 14 en 2005. Le Conseil fédéral reconnaît l'indépendance du L. le 4 octobre 1966 et entretient des relations diplomatiques dès 1967. La coopération technique, réglée par un accord bilatéral de 1982, favorise notamment les services postaux, la cartographie, des projets sanitaires, d'approvisionnement en eau et de construction de routes dans les campagnes. Fin 2005, la Direction du développement et de la coopération et Helvetas quittent le pays. En 2006, l'aide publique au développement atteint 0,8 million de francs. La même année, les Etats membres de l'AELE (dont la Suisse) signent un accord de libre-échange avec ceux de l'Union douanière d'Afrique australe (dont le L.). Des associations comme Swisscontact et le Département missionnaire des Eglises protestantes de la Suisse romande ont également été particulièrement actives par le passé.


Fonds d'archives
– Documentation du DFAE
Sources imprimées
– J.P. Specker, éd., Bertha Hardegger, Mutter der Basuto, 1987

Auteur(e): Marc Perrenoud