Angola

 © 2000 DHS et Kohli cartographie, Berne.
© 2018 DHS

Dès les années 1890, la colonie portugaise suscite l'intérêt des explorateurs et des missionnaires suisses: en 1897, Héli Chatelain y fonde la Mission philafricaine. Devenue l'Alliance missionnaire évangélique, ses activités religieuses, scolaires et médicales lui assurent une influence durable, malgré des tensions avec les autorités dès les années 1950. En majorité missionnaires, protestants et catholiques, les Suisses établis en A. sont une centaine à partir de 1955. C'est à cette période que les relations économiques se développent à la faveur des travaux d'infrastructure et d'industrialisation de l'A. Les exportations de l'A. en Suisse sont constituées dans les années 1940 par le cacao, les huiles végétales et le café qui devient ensuite le principal produit. La Suisse exporte des machines, des produits pharmaceutiques et des installations pour des centrales énergétiques ou téléphoniques. Les relations restent toutefois limitées par les faibles capacités financières de l'A., puis par les conflits internes qui incitent le Conseil fédéral à interdire en 1969 l'exportation d'armes. Un consulat de Suisse fonctionne à Luanda de 1962 à 1975. L'indépendance en 1975 entraîne le départ de nombreux Suisses et la nationalisation d'investissements suisses dans l'agriculture et dans l'industrie minière. Dès le 18 février 1976, le Conseil fédéral reconnaît la République populaire d'A., décision que les milieux anticommunistes jugent prématurée et partiale. Dès 1977, un chargé d'affaires travaille à Luanda en liaison avec l'ambassade à Addis-Abeba. Dans les années 1980, plus d'une centaine de Suisses, surtout des missionnaires dans le sud-est et des délégués du CICR (ceux-ci depuis 1975) vivent en A. Les conflits régionaux ont entraîné un développement de l'aide humanitaire, une réduction des échanges économiques, une augmentation du nombre des requérants d'asile en Suisse (371 en 1985, 251 en 1997) et des efforts diplomatiques de la Suisse pour mettre fin à la guerre civile (accords de paix en 1994).


Fonds d'archives
– Documentation du DFAE
Bibliographie
Angola, 1947
– R. Bréchet, J'ai ouvert une porte devant toi, 1972

Auteur(e): Marc Perrenoud