No 21

Muralt, Johannes von

naissance 10.9.1780 au château de Heidelberg (comm. Hohentannen), décès 16.2.1850 (28.2.1850 selon le calendrier grégorien) à Saint-Pétersbourg, prot., de Zurich. Fils de Leonhard ( -> 23). Célibataire. Scolarité à Hohentannen et Winterthour, études de théologie à Zurich et Halle. Maître à l'école privée de Mme de Staël au château de Coppet, puis chez Johann Heinrich Pestalozzi à Berthoud, Münchenbuchsee et Yverdon (1804-1810). Pasteur de la paroisse protestante allemande de Saint-Pétersbourg (1810-1850), secondé par son neveu Edouard de M. dès 1836. Fondateur à Saint-Pétersbourg d'une école privée d'inspiration pestalozzienne (1811, fermée en 1837), fréquentée également par l'élite russe, de la Société suisse de bienfaisance (1814) et de l'école protestante allemande (1817). Occupant une place centrale dans la vie sociale de la colonie suisse, M. assista de nombreux compatriotes.


Bibliographie
– E. Maeder, «"Dem Vergnügen nicht widerstehen, den Landsleuten zu dienen"», in Wege der Kommunikation in der Geschichte Osteuropas, éd. N. Boskovska et al., 2002, 349-374
– E. Maeder, «"Friedlicher und ruhiger als in der Schweiz"», in Von Zürich nach Kamtschatka, éd. E. Maeder, P. Niederhäuser, 2008, 39-53

Auteur(e): Carsten Goehrke / RHD