Cambodge

 © 2000 DHS et Kohli cartographie, Berne.
© 2018 DHS

Le Conseil fédéral reconnaît le 3 septembre 1957 l'indépendance du royaume du C., sous protectorat français de 1863 à 1953, et sa neutralité le 12 avril 1969. Le nombre des Suisses n'y dépassant que rarement la trentaine (111 en 2004), le DFAE n'y exerce que des activités consulaires de 1964 à 1965 et de 1968 à 1975 (fermeture du consulat ouvert en 1972 à Phnom Penh). En 1970 (proclamation de la république), puis en 1975 (régime totalitaire des Khmers rouges), conformément à sa pratique constante de reconnaître les Etats et non pas les gouvernements, le Conseil fédéral ne rompt pas les relations diplomatiques avec le C. Par contre, il ne reconnaît pas le régime mis en place après l'invasion du C. par le Vietnam en 1979. De facto la Suisse gèle ses relations avec les différents protagonistes de la guerre civile, terminée officiellement en 1998. Comme la grande majorité des Etats, elle vote pour la validité des pouvoirs des délégations nommées par le gouvernement en exil dans les conférences internationales. Le DFAE limite son activité à quelques contacts informels avec des représentants de la coalition hostile au Vietnam. La Suisse apporte une aide humanitaire: des secours alimentaires urgents sont envoyés au C. en 1978; des dons financent les activités des Nations unies, du HCR, de l'Unicef, du CICR et d'organisations religieuses qui aident les réfugiés en Thaïlande. L'Entraide protestante dès 1980, la Croix-Rouge suisse dès 1986, puis le DFAE travaillent dans ce pays connu en Suisse surtout grâce à ses richesses culturelles avant 1975, puis à cause des atrocités perpétrées par les Khmers rouges. Un programme suisse de promotion économique pour le C. a été lancé en 2003 par le conseiller fédéral Joseph Deiss.


Fonds d'archives
– Documentation du DFAE

Auteur(e): Marc Perrenoud