Suriname

 © 2007 DHS et Kohli cartographie, Berne.<br>
© 2018 DHS

Ancienne colonie néerlandaise en Amérique du Sud, connue sous le nom de Guyane hollandaise, le S. obtient une indépendance complète en 1975, après avoir bénéficié d'un statut d'autonomie depuis 1954. Les relations diplomatiques avec la Suisse ont été établies en 1979: la représentation des intérêts helvétiques au S. est confiée à l'ambassade à Caracas, celle des intérêts surinamiens en Suisse à l'ambassade du S. en Belgique. En 1978 a été signé un accord relatif à la suppression réciproque du visa. Sur le plan économique, les échanges bilatéraux sont modestes. En 2010, les exportations suisses se chiffraient à 1,6 million de francs (machines et outillage, produits chimiques), les importations à 4,8 millions. Bien que quelques Suisses, notamment des planteurs de café, se soient installés au S. à partir du XVIIIe s., la colonie suisse ne comptait que 14 personnes en 2010.


Fonds d'archives
– Documentation du DFAE
Bibliographie
– W. Bodmer, «Schweizer Tropenkaufleute und Plantagenbesitzer in Niederländisch-Westindien im 18. und zu Beginn des 19. Jahrhunderts», in Acta Tropica, 3, 1946, 289-321
NZZ, 26.11.2005
– M. Warnery, "Seul au milieu de 128 nègres": un planteur vaudois en Guyane hollandaise au temps de l'esclavage, éd. Th. David et al., 2008

Auteur(e): Dario Gerardi