Bahamas

 © 2000 DHS et Kohli cartographie, Berne.
© 2018 DHS

Le nombre de Suisses aux B. passe d'une trentaine dans les années 1950 à environ 170 dans les années 1990 (la plupart banquiers ou hôteliers). "Paradis financier", les B. attirent des sociétés suisses comme Nestlé dès 1936. En 1973, date de l'indépendance du pays, la Société de banque suisse et le Crédit suisse sont déjà présents. En 1990, vingt banques suisses y ont des succursales. Les échanges commerciaux sont modestes et les flux financiers considérables: en 1992, les banques et sociétés financières établies en Suisse font figurer à leurs bilans 2193 millions de francs d'avoirs aux B. et 5843 millions d'engagements. De plus, elles annoncent 5639 millions d'avoirs et 4182 millions d'engagements, gérés à titre fiduciaire. En 1973, le Conseil fédéral reconnaît l'indépendance des B., puis en 1974 noue des relations diplomatiques et consulaires. Comme pour d'autres anciennes colonies britanniques, les traités anglo-suisses restent partiellement en vigueur, mais leur application se heurte au rôle de refuge fiscal des B.: en 1991, après une retentissante faillite en Suisse, l'homme d'affaires Werner K. Rey s'installe aux B. En raison de lacunes juridiques et de protections locales, la Suisse ne réussit à obtenir son extradition qu'en 1998.


Fonds d'archives
– Documentation du DFAE
Bibliographie
NZZ, 4/5.9.1993

Auteur(e): Marc Perrenoud