Iseltwald

Comm. BE, distr. d'Interlaken, sur la rive gauche du lac de Brienz. La commune comprend le village d'I., les hameaux de Furen, Sengg et Isch, quelques fermes isolées et s'étend du lac au Faulhorn (2680 m), à travers forêts et alpages. 1146 Iseltwalt. 254 hab. en 1764, 562 en 1850, 585 en 1900, 479 en 1930, 537 en 1950, 434 en 2000. Au Moyen Age, le territoire d'I. faisait partie du domaine impérial et constituait, avec les vastes forêts près du lac, un fief détenu par des barons de l'Oberland. Le château fort, sur une presqu'île, servait peut-être de résidence aux seigneurs de Matten (dès 1907, centre de rééducation du Seeburg). En 1146, l'empereur Conrad III donna au prieuré augustin d'Interlaken un quart d'I. et la moitié des forêts. Le chevalier Arnold von Ried (attesté de 1230 à 1239) fut avoué des biens du couvent. Les barons de Brienz-Ringgenberg pressuraient la population, qui protestait contre les impôts (rachetés en 1252). Un conflit avec Interlaken surgit en 1303 à propos des forêts, à la suite duquel tous les droits sur I. passèrent au couvent. Interlaken étant favorable aux Habsbourg, I. fut dévasté en 1342 par les gens d'Unterwald. Le village participa ensuite au soulèvement contre le couvent (1348-1349) et au Böser Bund de l'Oberland bernois contre Berne (1445-1446). La sécularisation du monastère à la Réforme entraîna le rattachement d'I. à Berne (1528) et au bailliage d'Interlaken (juridiction libre). Les habitants vivaient de la pêche, de l'arboriculture, de l'élevage et de l'économie alpestre. Une verrerie (concessions en 1680 et 1696) procura des revenus supplémentaires jusque vers 1715. Le tourisme à Bönigen et la navigation à vapeur (débarcadère en 1871) entraînèrent à partir des années 1870 la construction d'hôtels et d'auberges. Jusqu'au raccordement à l'autoroute (1988), la commune n'était accessible que par une route sans issue partant de Bönigen. Au début du XXIe s., l'économie repose sur l'agriculture, la pêche, le commerce du bois et le tourisme d'excursion (hôtels, pensions, campings, plage, appartements de vacances). I., dont l'église a été construite en 1939, forme depuis 1948 avec Bönigen un cercle de la paroisse de Gsteig bei Interlaken.


Bibliographie
– P. Michel, Iseltwald, 1993
– B. Mutter, Bauinventar der Gemeinde Iseltwald, 2000

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / ME