No 7

Soldini, Mario

naissance 2.2.1913 (Marius Charles) aux Eaux-Vives (auj. comm. Genève), décès 30.11.1993 à Genève, prot., de Coldrerio et, en 1917, de Genève. Fils d'Henri, contrôleur de tramway, et de Marguerite Stoessel, maîtresse enfantine. ∞ 1937 Emmy Läderach, fille d'Alfred, employé CFF. Etudes pédagogiques. Instituteur à Chêne-Bourg (1935-1975). Membre puis président des Jeunesses de l'Union nationale (1937-1939), S. quitta le mouvement fasciste lors de la mobilisation générale en septembre 1939. Il fut ensuite président du Syndicat de l'enseignement public et de la Société pédagogique de Genève. En 1964, S. participa à la création du parti de droite populiste et nationaliste Vigilance dont il devint le chef de file. Conseiller municipal de Chêne-Bougeries (législatif, 1967-1979), conseiller national (1975-1987), député au Grand Conseil genevois (1977-1981). S. fut vice-président du Mouvement républicain de James Schwarzenbach. Colonel.


Bibliographie
La Suisse, 14.1.1977; 4.12.1993
Tribune de Genève, 6.12.1993

Auteur(e): Hansjörg Roth