08/09/2005 | communication | PDF | imprimer | 

Châtelard, Le (VD)

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

Ancienne comm. VD, distr. de Vevey dès 1798. Elle se composait de 17 villages: Crin, Sâles, Chêne, Pallens, Pertit, Chernex, Sonzier, Les Avants, Vernex, La Rouvenaz (fraction de commune 1863-1929), Clarens, Tavel, Planchamp, Baugy, Chailly, Brent, Chaulin. 1456 castellarii. De 1953 à 1961 Montreux-Châtelard. Dès 1962, après fusion avec Les Planches, devient Montreux. 1521 hab. en 1764, 1860 en 1798, 2970 en 1860, 11 859 en 1910, 12 222 en 1960.

En 1295, Girard d'Oron acheta la vidamie de Montreux (dans la paroisse de Montreux) à l'évêque de Sion. En 1317, Girard II céda au comte de Savoie la partie orientale qui formera Les Planches, gardant la seigneurie du C. Elle passa en 1338 par mariage à François, baron de La Sarraz, bailli de Vaud et du Chablais. En 1352, ce dernier s'engagea à construire un château fort destiné à servir de refuge en cas de guerre, ce qui ne fut fait qu'en 1440 par Jean de Gingins, époux de Marguerite de La Sarraz, qui confirma en 1457 les franchises de la paroisse de Montreux (1449). La baronnie était divisée en huit métralies (remplacées par cinq arrondissements au XIXe s.) et relevait immédiatement du duc de Savoie (bailliage du Chablais). En 1476, le château fut pillé et brûlé (il sera reconstruit et il est actuellement loué pour des réceptions) et les Gingins dépouillés de leurs biens. Amédée de Gingins obtint en 1490 la restitution de la seigneurie pour son neveu François, qui institua en 1496 un conseil de trente personnes pour administrer les affaires de la commune avec les syndics, toujours en place au XVIIIe s. En 1549, Charles de Challand acheta la baronnie. Revendue en 1571 à la ville de Vevey, elle passa en 1573 au Lorrain Gaspard d'Anglure, puis successivement à Antoine d'Allinges, seigneur de Coudrée en Savoie, au Grison Jean Baptiste Rotta, en 1596 à Gabriel de Blonay. Transmise en 1661 à Françoise de Blonay, épouse d'Etienne de Tavel, banneret de Vevey, elle fut vendue en 1708 à Emmanuel Bondeli, bourgeois de Berne et bailli d'Aubonne. Elle resta dans cette famille jusqu'en 1798. Le C. fit partie du bailliage de Chillon/Vevey de 1536 à 1798.

L'église paroissiale était située sur la commune des Planches mais, après la Réforme, deux tiers des membres du consistoire étaient nommés par le baron du C. qui le présidait deux ans sur trois. Le cimetière aménagé à Clarens en 1817 fut agrandi de 1868 à 1886, sa partie occidentale désaffectée pour la construction du temple en 1937. Maison forte à Chailly mentionnée au XIIIe s. La maison communale de Sâles fut vendue en 1807, la maison nationale de Clarens en 1801. Economie essentiellement viticole. Le climat doux fit de la région un lieu de villégiature prisé dès le milieu du XIXe s. Le réseau routier fut amélioré de 1746 à 1751, on endigua bayes (torrents) et rivières, construisit ou élargit des ponts. Celui de Montreux fut rebâti en 1846, celui de Brent date de 1901. Marché couvert en 1889-1891 sur une propriété paroissiale, restauré en 1989-1991, hôtel de ville et école secondaire (collège) construits en 1894-1897. Ligne du Simplon en 1861, chemin de fer Montreux-Oberland-Bernois dès 1901, gare de Montreux (1903), chemin de fer Montreux-Glion (1909), funiculaire Les Avants-Sonloup (1910), chemin de fer Clarens-Chailly-Blonay (1911).


Bibliographie
– R. Ducrest, Le village de La Rouvenaz, mém. lic. Lausanne, 2 vol, 1995

Auteur(e): Evelyne Lüthi-Graf