Gsteigwiler

Comm. BE, distr. d'Interlaken, entre le versant occidental de la Schynige Platte et la rive droite de la Lütschine, comprenant le village de G., ainsi que l'église de Gsteig bei Interlaken, centre de la paroisse homonyme. 1333 Wiler. 129 habitants en 1764, 425 en 1850, 451 en 1900, 328 en 1930, 359 en 1950, 477 en 2000. Au Moyen Age, le territoire était un fief impérial aux mains de familles de barons (tels les Wädenswil); il fut cédé en 1310, avec gens, terres et droits, au couvent de chanoines de Saint-Augustin d'Interlaken. Après la sécularisation du couvent (1528), G. revint à Berne qui l'attribua au bailliage (et à la juridiction) d'Interlaken. Le village, qui vit de l'agriculture et de l'artisanat, ainsi que de l'économie alpestre (consortage de Breitlauenen), fut raccordé en 1890 aux chemins de fer de l'Oberland bernois (station de Wilderswil) et en 1892 au chemin de fer à crémaillère de la Schynige Platte. Les deux tiers de la population active travaillent aujourd'hui dans la région d'Interlaken (ateliers ferroviaires). L'agriculture et le tourisme (appartements de vacances) offrent des gains accessoires. G. abrite un héliport qui sert de base à la Rega.


Bibliographie
– H. Häsler, Gsteigwiler, 1995

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / ABI