Carasso

Hameau de la comm. de Bellinzone TI, sur la rive droite du Tessin; commune jusqu'en 1907, C. comprenait également Prato C. sur la rive gauche. 1207 Calaxio. 270 hab. en 1591, 212 en 1801, 408 en 1850, 845 en 1900. En 1968-1969, on découvrit un fond de cabane du Néolithique final, avec les restes d'un foyer contenant de la céramique rustique et une hache polie; on mit aussi au jour une nécropole de l'âge du Fer, des vestiges de l'époque romaine (parmi lesquels un autel dédié à Jupiter et à Mercure), quelques tombes romaines tardives (Ve s.) et une cabane du VIIe s. Aux XIIIe et XIVe s. les Rusconi étaient seigneurs de C. L'église Saint-André, du XVIIIe s., est attestée depuis 1285; détruite en 1515, elle fut reconstruite en un lieu plus sûr; elle se sépara de l'église mère de Bellinzone en 1452. Depuis la fin du XIXe s., une partie de la population, spécialement à Prato C., demanda la fusion avec Bellinzone; après une série de pétitions et de polémiques, on décida d'abord la cession de Prato C. à Bellinzone (30 novembre 1906), puis la fusion de C. avec le chef-lieu (18 novembre 1907). Pendant longtemps, la liaison entre les deux rives du Tessin ne fut assurée que par un bac; un pont en fer fut construit en 1906.


Bibliographie
– Gilardoni, Inventario, 143-144
– P. Donati, «Ritrovamenti archeologici nell'area bellinzonese», in Pagine bellinzonesi, 1978, 23-38

Auteur(e): Daniela Pauli Falconi / CHR