Brigerbad

Ancienne comm. VS, dans la plaine du Rhône, sur la rive droite, près de Viège, unie à Brigue et Glis en 1972 (comm. Brigue-Glis). 1297 Baden, zum Bad, ancien nom franç. Brigue-les-Bains. 52 hab. en 1850, 138 en 1910, 175 en 1970. La tour des donzels de Baden daterait du XIIIe s. et le Bischofsstadel (grange des dîmes de l'évêque) du XVe. B. fait partie de la paroisse de Glis; sa chapelle est de 1721. La commune s'est institutionnalisée aux XVIe et XVIIe s. (statuts de 1671). La lutte contre les débordements du Rhône, l'entretien du pont de Gamsen, mentionné dès 1395, et la mise en valeur agricole des rives (les Eyen) sont les faits saillants de la vie quotidienne, du XIIIe s. jusqu'à la correction du Rhône (1873-1882). Les sources chaudes de B., découvertes ou redécouvertes en 1471 par Anton Walker, connurent un apogée au XVIe s., à l'époque de Peter Owlig, grand bailli. Les installations se délabrèrent au XVIIe s.; reconstruites en 1934-1935, elles sont pleinement exploitées depuis 1956-1960.


Bibliographie
– P. Jossen, Brigerbad, 1972

Auteur(e): Philipp Kalbermatter / AN