No 3

Locher, Albert

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

naissance 12.1.1856 à Saint-Imier, décès 7.11.1917 à Berne, prot., de Bienne. Fils de Gustav Adolf, agriculteur et propriétaire foncier, et de Marie Anna Perret-Gentil. ∞ 1882 Lise Anna Marchand, fille d'Henri. Maturité à Neuchâtel, droit à Neuchâtel et agronomie à Tübingen, études interrompues à la mort de son père pour reprendre le domaine familial. Député radical au Grand Conseil bernois (1886-1900), maire de Saint-Imier (1888-1890), préfet à Courtelary (1890-1911) et conseiller national (1899-1917). Conseiller d'Etat (Intérieur, 1912-1917), L. exerça une influence déterminante dans l'établissement de la loi sur les assurances incendies et dans le projet de loi sur l'assurance maladie et accidents. Administrateur de la fabrique de pâte à papier de Courtelary (1908-1913), des chemins de fer Jura-Simplon (1901-1902) et Berne-Neuchâtel (1915-1916) et membre du comité de l'Union suisse des paysans (1903-1913).


Bibliographie
– Gruner L'Assemblée, 1, 195 (avec erreurs)

Auteur(e): Christine Gagnebin-Diacon