Bickigen-Schwanden

Hameau de la comm. de Wynigen BE. Bickigen (1261/1263 Bicchingen), dans la vallée sèche de Wynigen, et Schwanden, sur une colline, appartenaient sous le royaume de Bourgogne aux domaine et paroisse de Kirchberg, qui passèrent en 994 au couvent de Seltz en Alsace. Aux XIIIe et XIVe s., B. faisait partie du bailliage kibourgeois de Gutisberg. En 1402, la ville de Berthoud acquit des Kibourg, à Bickigen, des terres, le marais, ainsi que la basse justice, qu'elle rattachera par la suite à la juridiction de Heimiswil, dans son bailliage de Grasswil. Pour la haute justice, B. relevait de l'avoyer bernois de Berthoud. La mayorie de Bickigen, fief de la ville dès 1555, reçut en 1482 des droits de pâture et d'affouage dans les forêts proches de Berthoud, mais devait tolérer la présence du bétail de cette ville dans ses prés. En 1550, Bickigen n'était plus qu'un hameau, mais en 1764 il comptait avec Schwanden 106 habitants. B. et Hofholz formèrent une commune d'assistance en 1688 (incluant Gutisberg jusqu'en 1704), et la commune de B. de 1832 à 1910. Celle-ci (147 hab.) fut réunie à Wynigen en 1911, sur le plan paroissial et politique. La sous-station de Bickigen des Forces motrices bernoises est depuis 1928 un nœud du réseau à haute tension suisse et européen.


Sources imprimées
SDS BE, II/9
Bibliographie
Heimatbuch des Amtes Burgdorf und der Kirchgemeinden Utzenstorf und Bätterkinden, 2 vol., 1930-1938
– F. Häusler, Das Emmental im Staate Bern bis 1798, 2 vol., 1958-1968
– H. Schneider et al., Wynigen, 1985

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / AB