27/11/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Peiden

Ancienne comm. GR, cercle de la Lumnezia, distr. de la Surselva, formant depuis sa fusion en 1963 avec Uors la comm. d'Uors-P. (distr. du Glogn jusqu'en 2000), partie de la comm. de Suraua depuis 2002. Le village est situé sur un coteau le long de la route reliant le haut et le bas de la vallée de la Lumnezia. 1345 Pedens. 91 hab. en 1850, 129 en 1900, 147 en 1910, 87 en 1950, 67 en 1960. Colonie romane au XIe s. Au bas Moyen Age, P. fit partie d'un fief de l'évêque de Coire tenu successivement par les Belmont, les Lumbrein (1371) et les Sax-Misox (1390). En 1538, le village racheta les droits épiscopaux et forma une communauté avec Camuns et Cumbel jusqu'en 1851. Au spirituel, P. releva de l'église Saint-Vincent à Pleif, puis fut institué en chapellenie (Sainte-Trinité) en 1745 et constitua une paroisse de 1910 à 1963 (desservie par les capucins entre 1873 et 1924). Au fond de la vallée, sur la rive gauche du Glogn, se dresse une chapelle, mentionnée en 1345, dédiée à l'origine à saint Sigismond, puis à saint Lucius. Sur l'autre rive, se trouvent les bains de P., connus depuis le XIIIe s., dont les trois sources étaient une propriété commune de P. et Camuns selon un document de 1563. Elles subirent un glissement de terrain en 1812, puis une inondation en 1868 (quand elles appartenaient au médecin et conseiller national Johann Bartholome Arpagaus). Rouverts en 1873, les bains bénéficièrent d'une bonne réputation dans la haute société de la Belle Epoque. Ainsi, on construisit un nouvel établissement de cure en 1891 et une dépendance en 1906. La station ouvrit de la mi-juin à la fin de septembre jusqu'à la Première Guerre mondiale, puis seul un restaurant resta en activité. Comme Schuders, P. est périodiquement victime de glissements de terrain; une fondation, Pro Peiden-Schuders, subventionne la réparation des dégâts. Le village est menacé de dépeuplement.


Bibliographie
– J.M. von Rascher, Die Mineralquellen und Curanstalt zu Peiden im bündnerischen Alpenthale Lugnez, 1862
MAH GR, 4, 1942, 209-211
Gem. GR
– D. Blumenthal et al., Kulturführer Val Lumnezia und Vals, 2000, 201-209

Auteur(e): Adolf Collenberg / FP