Tine, La

Défilé (833 m) à l'entrée occidentale du Pays-d'Enhaut, entre Rossinière (VD) et Montbovon (FR), le long de la Sarine sur la route de Bulle à Château-d'Œx, et hameau de la comm. de Rossinière, autrefois appelé Cuves (ancien nom all. Giflis), constitué de Village-Devant et Village-Derrière. 1234 la Tina, all. die Bocken. La T. marqua la limite entre la Haute-Gruyère et la Basse-Gruyère lors du partage du comté entre Berne et Fribourg en 1555. Le défilé fut longtemps impraticable; on le contournait par un sentier muletier empruntant le passage de la Petite Chia, sur la rive droite, au départ de Village-Derrière. L'ancien chemin de rive gauche fut établi à une date inconnue; projeté en 1748, son élargissement de 9 à 12 pieds ne fut réalisé qu'en 1766. La route, aménagée en 1851, fut corrigée en 1891 avec la construction d'un pont, refait en 1984. Un service de diligence Bulle-Gessenay, d'abord provisoire (1840-1841), fut institué en 1847; il fut remplacé en 1904 par l'ouverture du tronçon Montbovon-Château-d'Œx du chemin de fer Montreux-Oberland bernois. L'auberge de La T. (patente de 1766), sur la rive gauche, brûla en 1869. Le fort de La T., qui pouvait contenir jusqu'à 240 hommes, fut construit pendant la Deuxième Guerre mondiale, sur les deux rives de la Sarine, comme élément du réduit national. Partiellement désaffecté en 2000, il sert de cave à fromage.


Bibliographie
– D. Ruchet et al., Hist. de la poste du Pays-d'Enhaut, 1990
– F. Ostermann-Henchoz, «Le Grand Chemin Royal de Montbovon à Rougemont», in Aux lumières du lieu, dir. P. Starobinski, 2004, 204-207
– F. Ostermann-Henchoz, «Trois siècles de tourisme au Pays-d'Enhaut», in RHV, 2006, 67-82

Auteur(e): Pierre-Yves Favez