Alembert, Jean Le Rond d'

naissance 16.11.1717 à Paris, décès 29.10.1783 à Paris. Mathématicien, physicien, philosophe et écrivain français, directeur avec Diderot de l'Encyclopédie. A la suite d'un séjour qu'il fit à Genève en été 1756, chez Voltaire aux Délices, d'A. rédigea pour le tome VII de l'Encyclopédie un long article sur Genève, présentant la République comme un modèle d'organisation politique et sociale, louant le corps pastoral pour son esprit éclairé et sa tolérance, exhortant enfin les Genevois à donner dans leurs murs l'exemple d'un théâtre "vertueux". Cet article provoqua une mise au point de la Compagnie des pasteurs et surtout une éloquente réponse de Rousseau sur l'immoralité du théâtre, la fameuse Lettre à d'Alembert sur les spectacles (1758). D'A. conserva cependant de bonnes relations avec Rousseau jusqu'en 1765. Il entretint d'autre part dès 1746 des correspondances nourries avec les mathématiciens genevois Gabriel Cramer et Georges-Louis Le Sage, avec le savant bâlois Leonhard Euler et avec le lecteur vaudois de Frédéric II de Prusse, Henri-Alexandre de Catt.


Bibliographie
– R. Grimsley, Jean d'Alembert, 1963
Dix-huitième siècle, no 16, 1984
– M. Emery, P. Monzani, éd., Jean d'Alembert, savant et philosophe, 1989
– V. Le Ru, D'Alembert philosophe, 1994

Auteur(e): Jean-Daniel Candaux