No 3

Challant, René de

naissance fin 1503 dans le val d'Aoste, décès 11.7.1565 à Ambronay (Ain). Fils de Philibert, comte de C., et de Louise d'Aarberg, dame de Valangin, petit-fils de Claude d'Aarberg-Valangin. ∞ 1) Blanche-Marie Gaspardone, 2) Mancie de Portugal, nièce de Béatrice, duchesse de Savoie, 3) Marie de La Palud, 4) Perronette de La Chambre. Maréchal de Savoie dès 1528. Comte de C. Le prestige de sa famille, ses liens avec la cour de Savoie et la possession de la seigneurie de Valangin (dès 1519) firent de lui le principal représentant du duc Charles III de Savoie en Suisse occidentale au cours des années 1530. C. essaya de détacher Fribourg et Berne de la combourgeoisie avec Genève, afin de faire rentrer cette dernière dans l'orbite savoyarde et de sauvegarder les intérêts du duc en Pays de Vaud, mais son efficacité diplomatique fut limitée par sa violente opposition à la Réforme et sa sous-estimation des ambitions bernoises. Commandant des troupes savoyardes lors de l'invasion de 1536, il se retira ensuite dans le val d'Aoste, continuant à jouer parfois le rôle d'intermédiaire entre les Savoie et Berne.


Sources imprimées
– G. Fornaseri, éd. Le lettere di Renato di Challant, 1957
Bibliographie
AHér.S, 1939, 17
DBI, 24, 365-369

Auteur(e): Bernard Andenmatten