Laufenburg (Bade) (D)

Ville du Land du Bade-Wurtemberg, cercle de Waldshut. 275 hab. vers 1800, env. 7600 en 2000. La paix de Lunéville (1801) partagea la ville de Laufenburg en deux, le Rhin servant de frontière nationale: les quartiers situés sur la rive droite du fleuve formèrent une ville indépendante qui fut attribuée en 1805 au grand-duché de Bade sous le nom de Klein-L., rebaptisée L. en 1930. Outre le noyau historique dominé par l'église paroissiale (construite en 1883-1884), la localité comporte la ville proprement dite à l'est, ainsi que les quartiers de Rhina (intégré dans la comm. en 1933), Stadenhausen (1934), Grunholz (1971), Hauenstein, Binzgen, Luttingen, Rotzel (1972) et Hochsal (1975). Après la construction de la ligne de chemin de fer Waldshut-Bâle en 1855-1856, des fabriques vinrent s'installer dans la commune, notamment des ateliers de tissage et des industries métallurgiques. L'entreprise H.C. Starck (production de poudres métalliques et céramiques), créée en 1920, fournit la plupart des emplois.


Bibliographie
– Th. Nawrath, Geschichte der Stadt Laufenburg, 2, 1981

Auteur(e): Andreas Steigmeier / MBA