Macédoine

 © 2008 DHS et Kohli cartographie, Berne.
© 2018 DHS

Après l'effondrement de l'Etat multinational de Yougoslavie, au début des années 1990, la république de M. acquit son indépendance et fut reconnue officiellement en 1993 par la plupart des Etats, dont la Suisse. En 1994, celle-ci fit accréditer en M. son ambassadeur résidant à Sofia. La même année, elle prit part à des missions diplomatiques en M. visant à éviter des tensions et y envoya des spécialistes. Elle mit à disposition six policiers, qui participèrent à des tâches de sauvegarde de la paix dans le cadre de la police civile des Nations unies (Uncivpol), et soutint financièrement le recensement de 1994. En 1995, la Confédération aida à la création d'un émetteur radio local destiné aux minorités à Skopje; en 1996, elle participa à la mission en M. de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Depuis 1996, la M. a le statut de pays prioritaire d'intervention de la coopération suisse avec l'Europe de l'Est; l'accent est mis sur la sauvegarde de la diversité ethnique et la promotion de bonnes relations avec les pays voisins. Les importations en provenance de la M. (produits agricoles pour l'essentiel) se chiffraient à 13,5 millions de francs en 1994, à 11 millions en 2005. Dans le même temps, les exportations suisses (machines et produits chimiques surtout) passaient de 87,4 millions à 45 millions de francs. On a constaté, dès le milieu des années 1990, une forte augmentation des demandes d'asile présentées par des ressortissants de la M.; elle résulte des conflits internes surgis entre la majorité slave (Macédoniens) et les Albanais.


Fonds d'archives
– Doc., DFAE
Bibliographie
NZZ, 6.4.1993

Auteur(e): Therese Steffen Gerber / UG