Bosnie-Herzégovine

 © 2000 DHS et Kohli cartographie, Berne.
© 2018 DHS

Ancienne province de l'Empire austro-hongrois, la B., qui faisait partie depuis 1946 de la République populaire fédérative de Yougoslavie, proclama sa souveraineté en mars 1992 et fut reconnue par la communauté internationale le 8 avril 1992. Des relations diplomatiques s'établirent avec la Suisse en octobre 1992. L'ambassade bosniaque à Berne ouvrit en automne 1993 et l'ambassade suisse à Sarajevo en novembre 1995. Pendant la guerre qui éclata aussitôt après l'indépendance, les mesures d'assistance humanitaire de la Suisse en B. et l'accueil de quelque 18 000 réfugiés furent au cœur des relations bilatérales. En 1993, on comptait 6878 demandeurs d'asile bosniaques. Entre la fin de la guerre (octobre 1995) et 1999, l'aide suisse au développement et à la reconstruction (coopération technique, assistance financière, aide au retour des réfugiés) s'est montée à quelque 235 millions de francs. Des experts suisses ont été mis à la disposition d'organisations internationales, telle l'ambassadrice Gret Haller, ombudsman pour les droits de l'homme de 1996 à 2000. Depuis 1994, la Suisse soutient des projets culturels en Bosnie-Herzégovine, entre autres la rénovation de la Galerie nationale, le théâtre de la jeunesse et la Philharmonie de Sarajevo. Sur le plan commercial, les relations avec la Suisse (pourtant son cinquième client en 2001) sont très déficitaires pour la B. En 2002, les exportations suisses, qui consistaient surtout en machines, papier et produits agricoles, s'élevaient à 35,5 millions de francs (1,9 million en 1995), les importations (produits agricoles, bois, articles en cuir) à 4,6 millions de francs (0,3 million en 1995).


Fonds d'archives
– DFAE
– Seco
Bibliographie
– A. Sieber, M. Scholer, Vom Umgang mit zwei Lebenswelten, 2001
– G. Haller, Die Grenzen der Solidarität, 2002

Auteur(e): Therese Steffen Gerber / WW