19/02/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Kandergrund

Comm. BE, distr. de Frutigen. Située dans la partie supérieure de la vallée de la Kander, la commune comprend les hameaux Ausser-K. et Inner-K., Bunderbach, Mitholz, Reckental et Rüti. 1352 der Kandergrund. 1069 hab. en 1850, 1098 en 1900 (avec Kandersteg); 2332 hab. en 1910, 781 en 1920, 905 en 1950, 728 en 1980, 945 en 2000 (sans Kandersteg). Vestiges de l'âge du Bronze trouvés à Mitholz. Ruine de Felsenburg. K. dépendit au temporel et au spirituel de Frutigen depuis le Moyen Age. En 1833, elle resta attachée à la commune politique de Frutigen, puis fut érigée en commune en 1850; Kandersteg s'en sépara en 1909. Au spirituel, l'annexe comprenant K., Mitholz et Kandersteg, créée en 1840, devint paroisse en 1860; l'église construite à Bunderach date de 1850. Aux XIXe et XXe s., un peu d'industrie (fabriques d'allumettes, carrière) s'ajouta à l'économie rurale (élevage du bétail, agriculture) et au tissage à domicile (drap de Frutigen). L'extraction de charbon dans plusieurs mines (du XVIIIe au XXe s.) fut peu rentable. Durant la construction du chemin de fer du Lötschberg (1906-1913) et de la centrale électrique (1907-1910, puis 1989-1991) pour l'alimentation en courant de la ligne ferroviaire, la population enfla pour une courte période. K. connaît aussi une activité touristique (tourisme pédestre, excursions), centrée sur le lac Bleu (Blausee).


Bibliographie
– W. Brügger et al., Das Frutigbuch, 1977
– U. Schneeberger, Bauinventar der Gemeinde Kander, 2004

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / AN