No 1

Graus, Frantisek

naissance 14.12.1921 à Brno (auj. République tchèque), décès 1.5.1989 à Bâle, de Brno. Fils de Bruno, commerçant. ∞ 1955 Věra Hůlka. D'origine juive, G. fut interné dans le camp de concentration de Theresienstadt en 1941. Etudes d'histoire à l'université de Prague, doctorat en 1948, habilitation en 1951. Professeur ordinaire d'histoire médiévale à l'académie des sciences de Prague (1953-1969). En 1969, G. émigra en République fédérale d'Allemagne et fut professeur invité à l'université de Constance. Professeur ordinaire d'histoire médiévale à l'université de Giessen (1970-1972), puis à l'université de Bâle (1972-1989), il voua ses recherches aux crises de la fin du Moyen Age, aux groupes marginaux, à l'histoire des mentalités, à l'histoire idéologique et sociale de l'hagiographie, à la critique de la tradition, à l'histoire de la neutralité, à l'histoire constitutionnelle allemande, qu'il considéra sous un angle critique, ainsi qu'à l'histoire des juifs. Prix national de la République tchécoslovaque (1958), docteur honoris causa de l'université de Giessen (1968).


Oeuvres
Lebendige Vergangenheit, 1975
Pest-Geissler-Judenmorde, 1985 (31994)
Bibliographie
– H.-J. Gilomen, «Zum mediävistischen Werk von František Graus», in BZGA, 90, 1990, 5-21
– S. Burghartz et al., éd., Spannungen und Widersprüche, Gedenkschrift für František Graus, 1992

Auteur(e): Thomas Schibler / UG