13/03/2008 | communication | PDF | imprimer | 

Gümmenen, guerre de

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

La guerre de Gümmenen (1331-1333) est à la fois l'une de celles que la ville de Berne mena contre les nobles du parti autrichien et la première épreuve de force avec la ville habsbourgeoise de Fribourg pour la prépondérance dans le landgraviat de Bourgogne.

En achetant Laupen en 1324, Berne s'était procuré du côté de la Singine et de la Sarine une tête de pont dangereusement proche de Fribourg qui, pour sa part, devint le point de ralliement des nobles du Plateau et de l'Oberland ennemis de Berne. En 1331, Fribourg assiégea, avec les sires de Weissenburg, de la Tour et de Gruyère, le château fort de Mülenen, tenu en gage par un bourgeois de Berne. Les Bernois intervinrent, puis, avec leurs alliés (dont Soleure, Bienne et Morat), se portèrent devant Gümmenen, sur la Sarine, localité et place forte fribourgeoise qu'ils détruisirent. La paix signée en 1333 par l'entremise de la reine Agnès ne régla que l'échange des prisonniers; elle ne donna aucun avantage territorial aux Bernois, mais leur laissa les mains libres pour une extension dans l'Oberland aux dépens des barons de Weissenburg (1334).


Bibliographie
– Feller, Bern, 1, 117-124
– H. Braun, «Fehde und Krieg», in Berns mutige Zeit, éd. R.C. Schwinges, 2003, 523-528

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / PM