23/06/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Aeschi bei Spiez

Comm. BE, distr. de Frutigen. Vaste commune de montagne comprenant A., Aeschiried, Heustrich-Emdtal, Mülenen et des alpages dans le haut du Suldtal. Station climatique sur les hauteurs séparant le Kandertal du lac de Thoune. La paroisse inclut en outre Krattigen. 1228 Asshes, 1269 (villa) Esche. 804 hab. en 1764, 1251 en 1850, 1409 en 1900, 1364 en 1950, 2025 en 2000.

Des sépultures (Niederdorf, Greberalp, Latreienalp) et des vestiges isolés (Heustrich, Rengglipass) témoignent d'une colonisation précoce s'étendant jusqu'aux alpages et remontant en partie à la période de La Tène. Au XIIIe s., A. était le centre d'une paroisse qui s'étendait à Krattigen et Reichenbach; l'église Saint-Pierre, mentionnée dès 1228, romane en partie, abrite des fresques du XIVe s. A. relevait de la seigneurie de Mülenen qui appartint aux seigneurs de Kien, puis de Wädenswil et de la Tour, entre autres; elle passa en 1352 à Berne, avec les droits de justice, le châtelain siégeant à Mülenen, puis à Frutigen dès le XVe/XVIe s. Le patronage revint à la collégiale de Berne. Outre des hommes libres, il y avait au XVe s. à A. des dépendants et des ministériaux, ces derniers exempts de redevance, tels les Scharnachtal. A. possédait son coutumier, rédigé en 1469 et aboli en 1835 seulement, fit confirmer en 1513 l'ancien droit d'asile accordé à la cure et fonda, en 1520 encore, une confrérie de Saint-Jacques. Berne imposa de force la Réforme en 1528 et détacha Reichenbach pour l'ériger en paroisse en 1529. L'élevage du bétail avec remue (mention de la Latreienalp et de la Steinalp en 1342), le commerce de bovins et d'ovins lors de foires annuelles mentionnées dès 1641 représentaient la principale activité. Au XIXe s. l'économie souffrit d'une stagnation que le tourisme permit de surmonter peu à peu. Connus dès 1855, les bains de Heustrich disposèrent d'une station sur la future ligne du Lötschberg en 1901. L'hôtellerie se développa dès 1864, et surtout depuis la construction des routes autour du lac de Thoune (cars postaux en 1923) et pour Mülenen (gare en 1906). Vers la fin des années 1960, la construction de logements de vacances prit son essor, si bien qu'en 1990, le secteur tertiaire offrait 65% des emplois.


Bibliographie
– W. Brügger et al., Das Frutigbuch, 1977
– W. Stalder, Aeschi, 1991

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / WW