No 2

Ehrmann, Marianne

naissance 25.11.1755 à Rapperswil (SG), décès 14.8.1795 à Stuttgart, cath. Fille de Franz Xaver Brentano, marchand, et de Sebastiana Antonia Corti. ∞ 1) vers 1777 NN, officier, 2) 1786 Theophil Friedrich E., juriste et écrivain. Orpheline, elle fut protégée par son oncle, Dominik Brentano. Divorcée de son premier mari, E. fit partie, durant cinq ans sous le pseudonyme de Sternheim, de plusieurs troupes de théâtre, dont celle de Koberwein à Strasbourg. Elle publia en 1784 sa Philosophie eines Weibs et en 1788 un roman autobiographique, Amalie:, eine wahre Geschichte in Briefen. Etablie en 1788 à Stuttgart, éditrice des mensuels féminins Amaliens Erholungsstunden (1790-1792) et Die Einsiedlerinn aus den Alpen (1793-1794), dont elle rédigeait la majorité des articles, elle fut l'une des premières romancières et directrices de revue en langue allemande.


Bibliographie
– H.S. Madland, Marianne Ehrmann: Reason and Emotion in her Life and Works, 1998 (avec bibliogr.)

Auteur(e): Maya Widmer / PM