No 17

Weiss, Pierre-Ernest

naissance 25.3.1865 à Mulhouse, décès 24.10.1940 à Lyon, Français. Fils d'Emile, directeur de filature, et d'Ida Schlumberger. ∞ 1) 1896 Jane Mary Eugénie Rances, 2) 1922 Marthe Camille Henriette Klein, physicienne. Gymnase à Mulhouse, études d'ingénieur à l'EPF de Zurich (1883-1886) et de physique à l'Ecole normale supérieure de Paris (1888-1893), doctorat en Sorbonne avec une thèse sur certains matériaux magnétiques (1896). Maître de conférences à Rennes et Lyon (1899-1902). Professeur de physique expérimentale à l'EPF de Zurich (1902-1918), puis à l'institut de physique de Strasbourg. A Zurich, en 1906-1907, W. émit la théorie du champ moléculaire du ferromagnétisme et découvrit les domaines dits de Weiss (zones d'un cristal à l'intérieur desquelles l'orientation magnétique est identique). Partant de la loi de Curie sur la relation entre magnétisme et température, il énonça la loi de Curie-Weiss, pour le cas particulier des substances ferromagnétiques. A Strasbourg, il développa nombre de nouvelles méthodes expérimentales. Commandeur de la Légion d'honneur, docteur honoris causa des universités de Leeds (1922) et Genève (1923).


Oeuvres
– avec G. Foex, Le magnétisme, 1926
Bibliographie
Actes SHSN, 121, 1941, 427-433
DSB, 14, 243-247
Nouveau dict. de biogr. alsacienne, 38, 2002, 4160

Auteur(e): Günter Scharf / PM