No 35

Weber, Heinrich

naissance 5.3.1842 à Heidelberg, décès 17.5.1913 à Strasbourg, prot., Badois. Fils de Georg, historien, et d'Ida Becher. ∞ 1870 Emilie Dittenberger, fille de Wilhelm, premier prédicateur à la cour de Weimar. Dès 1860, études de mathématiques et de physique à Heidelberg, Königsberg et Leipzig, doctorat à Heidelberg (1863). Privat-docent (1866), puis professeur extraordinaire (1869) à Heidelberg, professeur ordinaire à l'EPF de Zurich (1870), à Königsberg (1875), à la haute école technique de Berlin-Charlottenburg (1883), à Marbourg (1884), Göttingen (1892) et Strasbourg (1895). Mathématicien polyvalent, W. s'occupa en particulier des applications de l'analyse à la physique et de la théorie des nombres. Ses principales contributions sont la démonstration du théorème de Kronecker-Weber et la définition générale de la structure de corps.


Oeuvres
Lehrbuch der Algebra, 2 vol., 1895-1896 (21899)
Bibliographie
Jahresbericht der Deutschen Mathematiker-Vereinigung, 23, 1914, 431-444 (avec liste des œuvres)
– G. Frei, «Heinrich Weber and the Emergence of Class Field Theorie», in The History of Modern Mathematics, 1, 1989, 425-450

Auteur(e): Christian Baertschi / FP