05/10/2004 | communication | PDF | imprimer

Bleiken

Ancienne comm. locale (Ortsgemeinde) TG, comm. Sulgen, distr. de Bischofszell. De 1812 à 1963, le village de B., un peu à l'écart des voies de communication, forma avec le domaine de Befang, sur la route Sulgen-Gossau (SG), une commune locale de l'ancienne municipalité de Sulgen (fusion en 1964). 41 hab. en 1634, 22 en 1640, 95 en 1670, 62 en 1799, 71 en 1870, 112 en 1900, 204 en 1910, 342 en 1960. Dès le XIIIe s., les principaux seigneurs furent l'abbaye de Saint-Gall, le chapitre de Saint-Pélage à Bischofszell, le Hohe Haus (confrérie des chapelains de la cathédrale) de Constance et l'église de Wil. En 1293, B. faisait partie de la seigneurie de Bürglen. Plus tard, il constitua, avec la partie de Buhwil relevant des Helmsdorf et d'autres localités, la basse justice de B., passée de Hans Heinrich von Helmsdorf au donzel Lorenz Kunkler de Saint-Gall (1608), puis à la ville de Saint-Gall (1647), qui la rattacha de nouveau à la seigneurie de Bürglen (jusqu'en 1798). Befang relevait de la basse juridiction d'Oetlishausen. Au spirituel, B. a toujours dépendu de la paroisse de Sulgen. De la Réforme à 1799, il fut entièrement protestant. La céréaliculture en assolement triennal et la viticulture, des enclosures isolées au XVIIIe s., le passage à l'élevage et à l'industrie laitière au XIXe s., ainsi que les cultures fruitières caractérisèrent la structure et le développement agricoles. Après l'ouverture de la ligne de chemin de fer Sulgen-Gossau en 1876, Befang connut un essor important, jusqu'en 1910 (ateliers de broderie).


Bibliographie
– E. Menolfi, Geschichte von Sulgen, 1984

Auteur(e): André Salathé / FS