09/02/2009 | communication | PDF | imprimer
No 163

Müller, Karl Alexander

naissance 20.4.1927 à Bâle, prot., de Coire et Schaffhouse, bourgeois d'honneur de Hedingen (1987). Fils de Paul Rudolf, commerçant et musicien, et d'Irma Feigenbaum. ∞ 1956 Ingeborg Marie Louise Winkler. Enfance à Salzbourg, Dornach et Lugano. Gymnase protestant de Schiers dès l'âge de 11 ans, études de physique à l'EPF de Zurich (auprès de Paul Scherrer, Wolfgang Pauli), diplôme en 1952, doctorat en 1958. Responsable du groupe d'études sur la résonance magnétique à l'Institut Battelle de Genève (1959-1963). Chercheur au laboratoire IBM de Rüschlikon (1963-1992; responsable de la division de physique de 1971-1985, IBM Fellow dès 1982), puis conseiller à l'institut de physique de l'université de Zurich. Privat-docent (1962), professeur titulaire (1970) et ordinaire (1987-1994) à l'université de Zurich. Auteur d'ouvrages pionniers dans les domaines de la résonance magnétique et des transitions de phases dans les matériaux ferroélectriques (surtout le titanate de strontium). En 1986, en collaboration avec Johannes Georg Bednorz, il découvrit la supraconductivité à haute température critique, qui se manifeste dans des composés à base de cuprates à des températures bien plus élevées que la supraconductivité conventionnelle. Prix Nobel de physique 1987 (avec Bednorz) et titulaire de nombreuses autres distinctions.


Bibliographie
– F.N. Magill, éd., The Nobel Prize Winners, Physics, 3, 1989, 1336-1348
– H. Gränicher, «K. Alex Müller and J. Georg Bednorz as graduate students at ETH Zürich», in Ferroelectrics, 89, 1989, III-IX

Auteur(e): Hugo Keller / RHD