No 4

Landry, Jean

naissance 3.10.1875 aux Verrières, décès 17.6.1940 à Lausanne, des Verrières. Fils de Louis Frédéric, marchand de vins, et de Louise Clémentine Guye. ∞ 1900 Marguerite Sara Chossat, fille de Charles Théodore, médecin. Gymnase et académie à Neuchâtel, études d'ingénieur mécanicien à l'EPF de Zurich (1894-1898). Après un court passage à la Compagnie de l'industrie électrique à Genève, L. ouvrit un bureau d'ingénieur à Lausanne. Professeur extraordinaire (1902) et ordinaire (1916-1940) d'électricité industrielle à l'école d'ingénieurs de l'université de Lausanne, dont il fut le directeur à partir de 1919. Président de l'Association suisse des électriciens (1912-1919), membre de commissions fédérales: installations électriques (dès 1917), poids et mesures, économie des eaux. En créant l'Energie de l'Ouest-Suisse (EOS) en 1919, il parvint à rassembler les compagnies électriques de Suisse romande. Président et administrateur-délégué d'EOS (1919-1940), ainsi que de la société de la Dixence (1929-1935), qui construisit la première grande usine hydroélectrique sur ce site. Il dirigea dès 1937 le comité technique "électricité" de l'Exposition nationale suisse de 1939. Docteur honoris causa de l'université de Neuchâtel en 1935 et de l'EPF de Zurich en 1937.


Bibliographie
Bull. SEV, 1940, no 25, 594; 1976, no 14, 699
– A. de Mestral, «Jean Landry», in Pionniers suisses de l'économie de la technique, 5, 1960, 83-100

Auteur(e): Thomas Fuchs / AN