No 1

Cibrario, Luigi

naissance 25.2.1802, décès 1.10.1870 à Trebiolo (Brescia). Etudes de lettres et de droit. C. entre dans l'administration publique, puis dans la magistrature. Serviteur dévoué de la maison de Savoie, sénateur et ministre d'Etat (1848), il collabore avec Massimo Taparelli d'Azeglio et avec Cavour de 1852 à 1856 comme ministre des Finances, de l'Instruction publique et des Affaires étrangères du Piémont. Il mène parallèlement une carrière de médiéviste, consacrant nombre d'études, parfois traduites en français, aux Etats de Savoie sous leurs aspects les plus variés (sigillographie, numismatique, institutions et administrations, villes, origines de la dynastie). Son ouvrage pionnier sur l'économie du Moyen Age lui a valu une réputation internationale. Dès 1832, C. a entretenu des relations suivies avec les historiens suisses pour ses recherches sur les territoires de la maison de Savoie devenus suisses.


Bibliographie
– A. Moscati, I ministri del Piemonte (1849-1860), 1952
DBI, 25, 278-284

Auteur(e): Paul Guichonnet