No 3

Degen, Jakob

naissance 17.2.1760 à Liedertswil, décès 28.8.1848 à Vienne, prot., de Liedertswil puis (1792) de Vienne. Fils de Johannes, passementier et, depuis 1771 environ, contremaître de la Schweizer Bandfabrik (fabrique suisse de rubans) de Vienne, et de Margreth Friedlin. ∞ 1800 Carolina Schmidt, fille de Michael, horloger. D. travailla tout d'abord dans l'entreprise paternelle, puis fit vers 1778 un apprentissage d'horloger couronné par une maîtrise (1792). Il fit plusieurs inventions dans le tissage (dont la première languette connue, toujours utilisée en rubanerie), en horlogerie (machine à découper les rouages) et en aéronautique. Il réalisa, en novembre 1808, le premier vol libre d'un ornithoptère, mû à la force musculaire et suspendu à un ballon, suivi de 1810 à 1813 de démonstrations publiques de vol à Vienne et à Paris. En 1810, D. construisit un anémomètre d'un nouveau type. En 1816, il fit monter au Prater (Vienne) le premier modèle d'hélicoptère du monde, qui atteignit une hauteur de 160 m; son rotor était entraîné par un mouvement d'horlogerie. D. développa enfin un tour à guillocher pour les plaques d'impression de papiers-valeurs, qui rendait les contrefaçons plus difficiles, et un procédé d'impression multiple des billets de banque, invention toujours en usage dans nombre de pays. Il dirigea de 1825 à 1841 les ateliers de la Banque nationale autrichienne.


Fonds d'archives
– Modèles originaux, Technisches Museum, Vienne
Bibliographie
– K. Birkhäuser et al., Personenlexikon des Kantons Basel-Landschaft, 1997, 43-44
– H.R. Degen, Jakob Degen, 1760-1848, 1999
– W. Hug, Familienforschung im Baselbiet, 2002, 101-102

Auteur(e): Thomas Fuchs / ME