17/06/2002 | communication | PDF | imprimer | 
No 27

Ammann, Othmar H.

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

naissance 26.3.1879 (Othmar Hermann) à Feuerthalen, décès 22.9.1965 à Rye (New York), prot., de Schaffhouse, citoyen américain dès 1924. Fils d'Emanuel Christian, fabricant de chapeaux, et d'Emilie Rosa Labhardt. ∞ 1) 1905 Lilly Selma Wehrli, fille de Johann Baptist, fabricant, 2) 1935 Kläry Nötzli, née Vogt, veuve de Fred A. Nötzli, ingénieur, spécialiste des barrages. Après l'école industrielle de Zurich (1894-1897) et des études de génie civil à l'EPF de Zurich (1897-1902), A. émigra aux Etats-Unis (1904). De 1912 à 1923, il fut l'adjoint de Gustav Lindenthal, le plus grand constructeur de ponts de l'époque; leur séparation fut la conséquence d'un désaccord à propos d'un projet de pont sur l'Hudson. Ingénieur en chef de la Port of New York Authority dès 1925, A. put réaliser le projet de l'Hudson et d'autres grands ponts. Dès 1934, il fut aussi ingénieur en chef de la Triborough Bridge and Tunnel Authorithy à New York.

Les constructions d'A. marquèrent l'urbanisme de New York. Parmi ses plus importants ouvrages, il faut citer le pont de Bayonne, pont en charpente métallique le plus long du monde jusqu'en 1977 (1928-1931, 504 m), et le pont George Washington (1927-1931, 1067 m), dont la portée dépassait de plus du double tous les ponts suspendus existants et grâce auquel A. acquit sa réputation de plus grand constructeur de ponts du XXe s. Il rédigea en 1929 un ouvrage qui servit longtemps de référence, Specifications for Design of Bridges carrying Highway and Electric Rail Passenger Traffic. De 1931 à 1937, il fut ingénieur conseil pour la construction du pont du Golden Gate à San Francisco, projet auquel il prit une part importante. Il fonda en 1939 un bureau d'ingénieurs, qui exerce aujourd'hui ses activités dans le monde entier sous le nom d'Ammann & Whitney. Intéressé par l'écroulement du pont de Tacoma près de Seattle à la suite d'une tempête (1941), A. s'occupa de l'instabilité aérodynamique des ponts suspendus et trouva en 1943 la formule de l'indice de rigidité, qui fait autorité. Le pont Verrazano à New York, long de 1298 m, inauguré en 1964, constitua le couronnement de sa carrière. En revanche, un pont suspendu long de 1430 m sur la rade de Genève (1963) resta à l'état de projet. Docteur honoris causa de l'EPF de Zurich (1930) et de plusieurs universités aux Etats-Unis; le président Lyndon B. Johnson remit à A. en 1964 la National Medal of Science.


Fonds d'archives
– Arch. O.H. Ammann, ETH-BIB
Bibliographie
– F. Stüssi, Othmar H. Ammann, 1974
– U. Widmer, «Othmar H. Ammann, 1879-1965», in Fünf Schweizer Brückenbauer, 1985, 9-39
– J. Van Der Zee, The Gate, the true story of the design and construction of the Golden Gate Bridge, 1986
Architektenlex., 18
– D. Rastorfer, Six bridges, the legacy of Othmar H. Ammann, 2000

Auteur(e): Thomas Fuchs / FS