Ackeret, Jakob

naissance 17.3.1898 à Zurich, décès 26.3.1981 à Gossau (ZH), de Seuzach, de Zurich dès 1908. Fils de Jakob, maître serrurier, et d'Anna Maria Oberer. ∞ 1) 1925 Irmgard Knorr, fille de Heinrich, propriétaire d'un abattoir, 2) 1941 Rosa Rüdenauer, fille de Karl Friedrich. Ecole réale supérieure à Zurich, études à l'EPF de Zurich jusqu'en 1920. Collaborateur de Ludwig Prandtl à la station d'essais aérodynamiques de Göttingen. A. publia en 1925 les formules qui portent son nom sur la portance et la résistance de profils supersoniques minces. Chef du laboratoire d'hydraulique chez Escher, Wyss & Cie à Zurich de 1927 à 1931, il établit les principes d'application de l'aérodynamique moderne aux turbines et aux compresseurs axiaux. Privat-docent dès 1928 (lors de sa leçon inaugurale, il introduisit dans le vocabulaire scientifique la notion de nombre de Mach, du nom du physicien auteur de la formule), professeur extraordinaire (1931-1934) puis ordinaire (1934-1967) d'aérodynamique à l'EPF de Zurich, il créa l'institut d'aérodynamique, qui réalisa en 1934 le premier canal supersonique à circuit fermé du monde et où naquirent les premiers travaux fondamentaux sur l'aspiration de la couche limite, indispensable pour les vols supersoniques. Auteur d'études dans les domaines de l'aérodynamique, de l'hydrodynamique, de la technique de vol, de la construction de turbines, de la pression du vent, etc., père de la théorie relativiste des fusées, il a inventé l'hélice à géométrie variable et, avec Curt Keller, la turbine dite aérodynamique. Il a contribué à établir les normes de la Société suisse des ingénieurs et architectes (SIA) sur la résistance des immeubles à la pression du vent. Il a édité les travaux de Leonhard Euler sur l'hydrodynamique. Membre de la commission fédérale de la grêle et, dès 1943, de la commission pour l'acquisition d'avions militaires (qu'il présida dès 1950), membre fondateur de la Société suisse de technique militaire. Docteur honoris causa de l'école polytechnique de Vienne (1951) et de l'université technique de Karlsruhe (1958).


Fonds d'archives
– Fonds, ETH-BIB
Bibliographie
Festschrift Jakob Ackeret, 1958 (avec liste des œuvres)
Schweizer Ingenieur und Architekt, no 21, 1983, 587-594 (avec liste complétée des œuvres)
– G. Bridel, «Jakob Ackeret (1898-1981)», in Schweizer Pioniere der Wirtschaft und Technik, 67, 1998, 73-90
– D.L. Vischer, Wasserbauer und Hydrauliker der Schweiz, 2001

Auteur(e): Thomas Fuchs / IB